Physique quantique

Loading...

INFORMATION

L'EVANGILE DE LUMIERE SOURCE AU COEUR DE LA TORAH
Le Rabbin Yéshua, Vrai Maître et Vrai Juif, a Dit de Sa Propre Bouche, VOUS : " Vous Adorez ce que vous NE CONNAISSEZ PAS ; Nous, Nous Adorons ce que Nous CONNAISSONS, car LE SALUT VIENT DES JUIFS, (Jean 4, 22) ".
Le Salut ne vient d'aucune religion, sauf, De ses propres actions.

Lorsque vous cliquez sur un des liens : Un pouvoir Spirituel usurpé, descendez pour lire l'article.

UN POUVOIR SPIRITUEL USURPE 1 : http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/article-23-un-pouvoir-spirituel-usurpe.html
UN POUVOIR SPIRITUEL USURPE 2 :http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/article-22-un-pouvoir-spirituel-usurpe.html
UN POUVOIR SPIRITUEL USURPE 3 : http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/article-21-un-pouvoir-spirituel-usurpe.html
ATHANASE DALEXENDRIE FILS DU PORTEUR DE LUMIERE 4 :http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/athanase-dalexandrie.html
L’UNIVERS D’UN PROPHETE !

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Méditation

Le plus étrange des visionnaires inspirés par L’Amour de La Lumière, il éveille ses facultés d’une puissance Supranaturelle ! L’état d’illumination plonge son âme Dans La Lumière d’une science des temps futurs. Il révèle un style, une méthode d’une surprenante actualité. L’Action de La Lumière sur le Prophète cherche à s’assurer de son concours pour écrire et publier :
« l’Evangile de Lumière ».

VISION DE DANIEL 12 v 1, 3, 4 :

En ce temps là il « se lèvera un temps d’affliction, tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les nations existent jusqu’à ce temps-ci. » « Ceux qui auront été des clairvoyants resplendiront comme la splendeur de l’étendue Céleste, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude comme des étoiles, à toujours et à perpétuité. Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Beaucoup alors le liront, et la connaissance augmentera. »

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. L’ANGE DE MA CONSCIENCE

Méditation

Mon Ange m’a demandé d’écrire ce message pour l’homme qui se présente :

Bonjour mon ami,

Oui toi, qui me lis ? Je t’ai fait venir jusqu’ici, parce que je me soucie de toi. Tu étais préoccupé et j’ai attendu en espérant que tu viennes ! Enfin tu es là. Je veux te donner de ma Lumière pour ta vie, de l’énergie pour ta santé, et de la paix pour te reposer. Je t’ai attendu depuis bien longtemps. J’ai eu mal.
Mais aujourd’hui te voici, j’ai beaucoup de Lumière pour toi. Hier quand tu étais endormi, j’ai chuchoté à ton âme. J’ai répondu un rayon de Lumière sur ton esprit. Tu te sentais tellement seul, le cœur brisé, j’ai entendu ton cri ! Et j’ai murmuré mon Amour au plus profond de ton cœur. Oh ! Si seulement tu venais en ma Lumière, me laissais te parler, et marchais avec moi pour t’éclairer ! Je t’ai fait aussi venir jusqu’ici parce que je veux t’aider, ce n’est pas par hasard que tu me lis ;
mon serviteur aussi veut t’aider. Dans l’Unité nous avons tellement à partager avec toi. Tu es libre de venir à moi. Je ne m’impose pas. Je t’ai choisi à cause de l’Amour que tu as dans ton cœur. Car je sais que c’est difficile de vivre sur cette terre. Je le sais, ils m’ont torturé. Mes douleurs et mes larmes sont pour ceux qui viennent à moi, en ma Lumière. J’ai le pouvoir de parler à chacun d’entre vous dans l’intimité de votre cœur, comme je le fais pour mon serviteur Victor. Car chacun peut recevoir en lui-même ma Parole. Prends soin de cette Lumière s’il te plait, lis le témoignage de mon serviteur. Laisses-toi envahir par ma Lumière, en Elle, appelle-moi, demande-moi et parle-moi ? Je suis patient, et dans l’Amour j’attendrai, car j’ai consacré l’éternité pour que l’on vive ensemble dans mon Royaume. Pour les justes « j’étends mon filet, je les précipite comme les oiseaux du ciel (a) » ; « les jours de mon intervention arrivent, et mon prophète est un filet d’oiseleur. Il est une sentinelle pour mon peuple, le monde le traite de fou, comme un homme inspiré qui a le délire (b) ! » Je l’envoie pour que mon peuple sème pour la justice, moissonne dans la loyauté, et afin qu’il défriche pour le champ nouveau. Car l’esprit qui est envoyé sur ce blog : « C’est parce qu’il lui a été donné de connaître les mystères du Royaume des Cieux, et qu’à d’autres cela n’a pas été donné. Je donne à celui qui a, et il sera dans l’abondance. Parce que son cœur est devenu sensible, qu’il peut voir de ses yeux, entendre de ses oreilles et comprendre avec son cœur. Mais maintenant dans ces temps de la fin, l’homme peut entendre et comprendre les choses cachées depuis la création (c) ». Il est Tant de prier L’Eternel, car Je Viens ! Amen.

a) Osée 7, 12. b) Osée 9, 7-8. c) Matthieu 13, 11, 12,
14-15, 35.

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Le Prophète, dans cet Evangile de Lumière, par son essence énergétique, on ne saurait trouver plus grand témoignage et révélation de Dieu qui est un être de Lumière. Et c’est dans son triangle spirituel, dans ses manifestations et mouvement intérieur que Dieu lui parle ! Ivre de Lumière, suspendu dans la sphère céleste au paysage grandiose, il répond à l’appel de l’Amour à l’Amour, laisse son cœur du vivant s’élever, et abandonne son âme au rythme et au mouvement éternel. Il nous révèle cet Evangile de Lumière qui a été annoncé depuis la genèse des temps. Et il nous dit, cherche la Lumière et tu trouveras ton âme qui en découle. Car quand tu la possèdes en toute vérité, tu la possèdes en tout lieu, en tout espace et en tout temps. C’est elle qui inspire les visions du Mystique dans son exploration intérieur. C’est Martello « le Marteau des hérésies » qui met le monde en mouvement vers la Lumière des derniers temps. Resplendissante par Amour en toute chose. Celui qui aime ardemment trouve la Lumière de ce qu’il aime. Dans l’approche de sa perception intérieure, il augmente son discernement, et tel un amoureux, il découvre dans son âme et dans son cœur la vive et véritable connaissance dans la vie spirituelle émanant de la Lumière. Au plus haut degré de sa puissance, l’homme doit veiller à s’élever constamment dans son intellect, et dans sa volonté de grandir sans cesse dans l’attente de retrouver le Maître de Lumière. Excellence Suprême infaillible à l’image du Messie !

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. CHERCHER LA VERITE

Je recherche la vérité, la vérité qui me relie au cosmos. Je construis la prose intérieure, la prose de ma genèse personnelle. Je suis le contemplatif et je contemple pour survire !
Je plonge dans le symbole de l'univers. J’alimente par le mot la surprise. Je ressens et découvre l'univers des mots. Une illumination intérieure s'opère dans l'esprit et le corps c’est la fusion. Dans mon univers mental je reconstruis la prose, ma conscience rejoint la pensée d’une coexistence éternelle que je reconstruis. Un monde de dualité entre l’univers de la raison et la reconstitution de la lumière. Un rayonnement réfractaire qui anéantie la pensée rationnelle pour réveiller le rêveur qui sommeille. C’est le temps de comprendre qui on est vraiment, ce que l'on éprouve et ce que l'on est.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Deux mondes s’expriment, du choc des ténèbres et de la lumière. Pour animer la prose je plonge dans ce monde étrange et fantastique. Dans mon monde intérieur les mots sont transposés dans le cadre du vivant. Richesse cachée, présentée à l’esprit, d’une sensation intense pour vivre la découverte. La révélation dans la contemplation affirme la force d’expression. Je contemple et je supporte l’univers que je me construis, un univers personnel de l’évocation, et que je survole dans ce monde. Celui qui lit mes articles pourra le faire autant de fois qu’il le supporte. Il pourra découvrir le secret de la contemplation, le secret de l’illumination. A la recherche de l’équilibre des mots reliant la verticale et l’horizontal, de l’imaginaire ou du réel, vers le sens de l’existence et de l’essence pour la compréhension d’un contemplateur.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Analyse et interprétation pour le destinataire dont le connaissable dénonce l’effort. C’est dans l’univers contemplatif que s’ouvre la voie, que s’opère la connexion et l’alchimie. Le spectateur est libre d’approfondir son investigation et sa recherche. Il pourra capter avec une idée claire le sens de la révélation, de ce qu’il est capable de supporter et de percevoir.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Mon espace exhale une odeur subtile et pénétrante, un parfum céleste ancestral émettant des signaux lumineux dans la confusion des espaces et du temps. Je suis dans une telle sérénité et dans une telle transparence. Codé par des signes rituels fluant mes yeux de lumière phosphorescente. Je dois faire très attention aux mots, surtout, que les événements relatés précèdent le texte. Parfois avec des surcharges affectives. Parfois les mots sortent d’une façon involontaire. J’écris et j’observe le sens de la main dans un déplacement subconscient. Des images fascinantes apparaissent dans ma mémoire, et s’imposent au paysage mental, comme à l’intérieur d’un miroir ! Le silence pesant, happe dans l’espace la substance de l’énigme au sens approprié. J’ai l’impression de devenir un esprit ensablé, embourbé entre le corps dur et la pensée invisible des choses !
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Je reste néanmoins méfiant de mon exposé et de son caractère. Il ne s’agit pas d’exciter l’intérêt mal placé du lecteur, en voyageant dans le monde des chimères ! L’idée est de partager en toute honnêteté l’observation contemplative, et faire découvrir le chemin d’un blanc lumineux. Ouvert à tout homme et toute femme de bonne volonté ! Il ne s’agit pas de raconter des choses nouvelles qui se passent autour de moi sortant d’un rêve ! Sans y chercher le sens profond de cette lumière qui murmure au fond de mon cœur. Je ne cherche pas à arriver à la connaissance de la vérité par des moyens que la raison désavoue ! Je ne veux faire de mal à personne, et peu importe ce que l’on pense. Car les braves gens installent des lumières le long de leur chemin. La grâce les illumine, Ils sont remplis d’honnêteté et d’amour naturel. Leurs imperfections sont comme une buée sur une vitre qui s’efface au premier rayon du soleil. La contemplation c’est la puissance du langage qui illustre le glissement des sens ! Interroge la norme de l’illusion et de la réalité. C’est une contemplation séductrice aux mots séducteurs. Le discours rigoureux délimite la norme, et le langage de la traversée intérieure, obscure ou secret ! Ce n’est pas la dialectique de folklore, au rituel funèbre qui transforme la beauté en une image lépreuse. Au rituel subtil, aveugle course au plaisir des bijoux intellectuels de l’Ego. Séducteur de l’énigme, de la sublimation obscène des plaisirs ; les grâces d’aujourd’hui !
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Dans la contemplation, découvrir la vérité, l’équilibre de la force lumineuse, se libérer de l’obsession des sens et des interdits détournent l’âme de l’homme de la débauche et de la morale libertine.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. La contemplation c’est une rencontre qui dépasse la raison et que dirige l’intelligence.
Pensée même sa création nous échappe, nous engloutit et nous dépasse. On dévoile plus que l’on ne croit. Dans notre univers on capture des puissances de vie et d’expression. Une contemplation où la seule limite est en nous, où le mental nous fait construire des murailles à l’émotion. Elle émeut la pensée, critique pour celui qui éprouve trop vite. Magique, lieu unique,
l’œuvre est un lien d’un cœur constant qui tisse une pensée qui se déploie derrière les mots. Naît l’inspiration de la prose, venue d’un monde invisible où le moi parle au soi. Eveille la pensée rationnelle des percepts et le danger des affects. Dévoile l’expérience intérieure émotionnelle, c’est un trésor à notre portée qui nous aide à comprendre différemment les objets, les symboles.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. L’éclair jaillit entre la connexion des deux mondes. C’est la jonction du ressenti. C’est la chance de notre survie dans un monde recréé !
S’explorer soi-même, se développer libre dans son indépendance, dans la découverte et l’investigation. Là il n’y a pas de censure, L’imagination est libre ! Le contemplatif est confondu à l’intérieur de l’univers. Il dépasse sa propre compréhension dans ce monde sans concession, en allant au plus profond de sa vie. Le sens, n’a plus de sens ! Il est soumis au pouvoir de l’amour. Lié à cette pensée unique, expression d’une réalité universelle et collective. Vision universelle qui passe par l’homme, où il peut voir à travers l’œil intérieur.
Univers inexploité et inexploré par des millions d’hommes, relatif au monde du soi, où la réalité n’est plus une illusion ! Les puissances de vie commencent par la création d’un rêve qui domine la vie, dans l’expression d’une puissance contenue dans l’univers! Dont la destinée a eu pour effet l’homme, avec une conscience sans limite et une pensée qui n’est pas celle d’un mortel ! Originalité profonde, expression illogique des génies et des fous. Devenez ce génie aux idées claires ou ce fou inévitable.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Ce passage de la continuité du monde vivant selon un ordre complexe qui se succède dans le temps. Demeure de la sélection naturelle de la pensée, c’est-à-dire miroir de la pensée, reflet de ce qu’il y a de contenu dans le cœur et la conscience !
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Vérité d’un ordre supérieur, l’instrument de l’illumination, de la sagesse et de la connaissance. Reflétant l’intelligence créatrice céleste créant comme tel à son image.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Le cœur Humain, miroir reflétant Dieu, Paul nous dit : Corinthiens 3, 18, traduit des textes originaux Hébreu et Grec, je cite : « …contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit ». L’intelligence céleste reflétée par le miroir, le reflet de la perfection cosmique.


mercredi 21 décembre 2016

article 252 FLUX ET REFLUX CONTEMPLATIF

Voyons la relation du flux cosmique est d’ondes magnétiques qui peuvent être destructrices ou constructives.
Méditation

Le flux cosmique d’onde magnétique constructif se compose d’une énergie d’un faisceau lumineux chargé d’amour, et transporté d’une puissance de sentiments de paix.
Voyons la relation du flux cosmique est d’ondes magnétiques qui peuvent être destructrices ou constructives.
Le flux cosmique d’onde magnétique constructif se compose d’une énergie d’un faisceau lumineux chargé d’amour, et transporté d’une puissance de sentiments de paix. Véhicule d’une grandeur photométrique, traduisant l’imagerie contemplative produite sur l’œil du « cœur » appelé le petit cerveau, par l’écoulement du faisceau lumineux.
Dans la contemplation quand l’énergie est en relation fondant dans le flux et le reflux du contemplatif, il en résulte dans la relation une admission dans la demande et l’offre, ce qui se traduit par une imagerie contemplative qui peut-être d’ordre rétrospective, présente ou prophétique.
·                    L’imagerie contemplative prophétique est une source d’énergie et d’information stockée dans l’espace temps qui relie le passé, le présent et l’avenir.
·                    L’imagerie mentale présente peut être attribuée pour une action répréhensible, c’est-à-dire pour condamner un acte individuel, ou pour un groupe, ou pour une nation, ou pour toutes les nations ; pour l’out spirituel ou ce qui est en dehors de La Nature de Dieu : La Lumière-Divine.
·                    L’imagerie mentale rétrospective est une induction d’action qui caractérise un comportement habituel soit positif soit négatif. S’il y a un comportement individuel ou de groupe négatif, l’imagerie mentale crée un flux photométrique actif de guerre ou d’action violente.
 
Si l’action humaine est positivement bonne, remplie de paix, de partage et de sécurité, alors le flux photométrique positif crée une imagerie contemplative de paix, et d’un courant énergétique stable ou l’action violente disparaît.

C’est pourquoi une action de groupe dans la contemplation positive peut agir sur le flux négatif d’un individu, sur un groupe, sur un peuple ou sur les peuples.
Le flux contemplatif est contrarié par les énergies négatives développées par les citoyens et la raison mentale, agit sur les peuples et les nations, et par l’action économique individuelle et de groupe instable.
Quand une nation a une induction économique trop forte, elle rompe l’équilibre de certaine nation en ayant un capital excessif. Cette même nation capitaliste met en place un programme d’assistance, aux nations dans le besoin, basé sur un crédit sans fin !  Donnant à l’action politique de cette nation en dette, un système d’équilibrage, créant dans la population une illusion d’industrie de capital, mais dont le fond est de permettre un toit sur la tête et de la nourriture dans l’estomac, si possible !
Ainsi, la nation en dette, devient en retour une armée potentielle, prête à effacer l’acte créditeur ! Suivez mon regard ! Dans l’acte de guerre chargeant dans la conscience du peuple la responsabilité du sang ! En justifiant l’acte sur un système d’assistance et de crédit social, emprisonnant chaque citoyen, chaque peuple chaque nation !

Ainsi, provoquant un Flux Humanitaire d'induction Négative sur l'action mentale, de la grande majorité des hommes de La Planète Terre, dont Le Flux photométrique négative accumulé en dehors de La Lumière-Divine, pousse à L'ACTION VIOLENTE et à la GUERRE  !

article 251 LE CHOC DE PRE INDUCTION

Dans la contemplation les ondes magnétiques inondées du feu de l’amour provoquent un choc de pré induction
Méditation

Dans la contemplation les ondes magnétiques inondées du feu de l’amour provoquent un choc de pré induction sur l’induction inerte de l’individu, et met en mouvement l’énergie qui ouvre la voie sur lequel se développe l’imagerie contemplative.Dans la contemplation les ondes magnétiques inondées du feu de l’amour provoquent un choc de pré induction sur l’induction inerte de l’individu, et met en mouvement l’énergie qui ouvre la voie sur lequel se développe l’imagerie contemplative. Pousse l’action inductrice où résident les informations latentes. Charge la contemplation d’impulsions réactionnelles, soit pour des désirs de vérité impersonnelle liée au cosmos, soit aux désirs personnels pour la satisfaction de la chair. Là, réside le choix du libre arbitre dans « l’induction inerte ».
C’est l’action de pré induction qui met en mouvement l’acte choisi par l’individu. C’est-à-dire choisir dans le mouvement de prendre du fruit de la connaissance du bien ou du mal !
On nous a livré un corps clé en main pour la progression de l'âme. On a les lois, les commandements et le choix de suivre dans le mouvement du libre arbitre la voie du bien ou du mal par l’induction d’énergie !
Dans la contemplation les ondes de Feu de L’Amour nous désincorpore, et transporte l’imagerie contemplative dans les hauteurs de la pensée. Anime l’esprit dans nos paroles et nos actes. Invite l’âme à l’expression de nos besoins. Inspire dans nos sentiments à la relation avec l’autre dans la vie. Transforme notre vulnérabilité en force contre la douleur en visualisant la forme pensée qui consiste à reconnaître une situation, la canaliser, l’orienter, vers le besoin de sentiments harmonieux en établissant la distinction des deux parties : négative et positive, qui existe dans l’être : le bien et le mal. Ce combat s’engage dans les hauteurs de la contemplation dans une connexion spatiale toujours plus haute !

mercredi 7 décembre 2016

ARTICLE 250 METAPHYSIQUE CONTEMPLATION

La contemplation mécanique du corps est animée par sa propre conscience.

Contemplation mécanique et contemplation céleste
 
Et la contemplation céleste animée par La Lumière spontanée qui se détourne de la conscience, du mental et de l’Ego. Elle peut-être détournée par une pulsion inquiète du sujet.
La contemplation mécanique du corps est animée par sa propre conscience. Il y a un contraste entre la vérité du corps offert aux souffrances, et aux exigences de la matière accompagnée de sornettes, sans rapport avec la vérité ! Et la contemplation céleste animée par La Lumière spontanée qui se détourne de la conscience, du mental et de l’Ego. Elle peut-être détournée par une pulsion inquiète du sujet.
C’est la contemplation que je nomme de bilboquet ! C’est classique. Au début on découvre ce double caractère : le répugnant et le secret ! Le déplaisir et le plaisir. Pour la contemplation céleste Dans La Lumière-Divine, il faut consentir au renoncement des interdits qui oppriment la vie.
Il faut dépasser la dimension d’être un corps, où se prolonge l’énergie cosmique De La Lumière ; c’est-à-dire, c’est par l’énergie du dépouillement que la vie se prolonge Dans La Lumière. Existence spontanée par le transport de La Pensée Céleste Unique : La Lumière-Divine. Situant la fin du temps mythique, de la carcasse du moi en sursis, à la rencontre du soi ! où les « plis du temps » se forment à travers un monde, aux nuances d’un Ciel Bleu, accident de la décomposition De La Lumière Blanche, où réside le point de Force, Le Réacteur d’énergie, regroupement de La Vie.
Les chaires isolées du moi représentant les pixels, les éléments, les pigments décomposés, chacun dans son espace et dans sa couleur. C’est la multi polarisation des âmes que nous sommes dans le bassin du « Je-Suis » : La Lumière.
C’est la décomposition de La Lumière qui affecte l’ensemble des âmes polarisés, sur les plans de sustentation animant la matière et substantivée par la matière, qui submerge et sublime l’univers cosmique, que l’esprit subtil est capable de percevoir !
CONTEMPLATION / INCOMPREHENSION
Cette contemplation ravive en moi le sentiment d’être le fantôme d’un souvenir dans les jardins des beaux jours, je n’ai plus le sens Du Monde ! Le ruban des souvenirs se déroule dans mon monde intérieur.
Chaque nuit qui me sépare, absorbe les fluides du temps. Mes yeux pleins de stupeur et de chagrin font défiler mon histoire. Je n’arrive pas à oublier mes solitudes nocturnes. Des étincelles douloureuses criblent mon âme. Saccagent ma conscience dans un mouvement perpétuel, continue à lutter pour réaliser ce que j’ai décidé !
Le sommeil se met à m’agacer. Je refuse de céder. Les idées se mélangent dans ma tête, tissées comme une pelote de laine. J’ai peur de céder à l'obscurité. Impression angoissante. Mes yeux imbibés de tristesse et de mélancolie.
La Lumière accumule les ombres, elle se brise sur mon visage. Ma peau au goût brûlé a une odeur qui me reste de sa présence. Chagrin, vertige d’une nuit épaisse. A l’intérieur de moi-même un gouffre insondable. Rumeur qui remonte vers moi. Grouillement semblant émaner en pointillés, éternellement cloué dans mes errances.
L’esprit du poète voyage, L’Amour comme bagage. A la conquête des cœurs pour placer les saveurs, chasser les ombres Par La Lumière-Divine, abattre le sombre des rêves insensés, semer la clarté, la beauté et dans les âmes innocentes L’Amour envoûtant. Immobile à ma mobilité.
Je me sens flotter dans la matière qui m'emprisonne, mais le soupir évanescent de mon corps a trouvé un trou dans l’espace profond !
L’esprit laissant ce corps immobile qui hante mon existence. Corps confectionné pour m’emprisonner, me barricader pendant de longues heures avant de me libérer pour aller vers La Lumière.
Libération, opération difficile, voir périlleuse ! Surgissant d’un seul coup un éclair noir, puis comme pour lui barrer la route, Un Rayon D’Un Blanc Lumineux foudroyant, presque aveuglant, d’une Puissance éclatante, brisant les molécules noires. Dans ce mouvement d’action et de protection, matérialisant mon âme, La Lumière vient à mon secours ! 
Alors apparaît Le Feu De L'Amour à La Flamme du diamant dans l’espace de Grâce, avec une rapidité vertigineuse, passant d’un monde d’une tristesse insondable à Un Amour Spirituel rempli de Sainteté, privilège presque immoral ! Je me sens si pauvre, si petit que je n’arrive pas à comprendre l’émergence spontanée de tout Cet Amour. Silence.

lundi 5 décembre 2016

article 249 L’ÂME UNE LUCIOLE

L’âme de l’homme est une luciole, elle est un élément né de la décomposition de la lumière blanche aspect du monde informel.
Méditation

Luciole qui évolue avec l’obscurité dans tous les plans cosmiques, de l’ombre à la lumière pour être pure et régénérée.
L’âme de l’homme est une luciole, elle est un élément né de la décomposition de la lumière blanche aspect du monde informel. Luciole née est emprisonnée dans cet aspect final de la matière pour être une limite idéale et un aboutissement du symbole de la couleur et de la matière.
 
Cette lumière pénètre la matrice de la femme et la grâce féconde le « cœur » de l’être choisi par la semence céleste, lumière élémentaire.
 
Luciole qui s’enrichit de la connaissance de la matière, elle s’auto- programme pour s’engager dans la voie qui mène au-delà de la lumière, c’est-à-dire au-delà des formes, de toutes sensations et de toutes notions ; c’est l’expérience de la lumière dont parle le mystique !
 
Luciole qui évolue avec l’obscurité dans tous les plans cosmiques, de l’ombre à la lumière pour être pure et régénérée. Sortie de la matière, des ténèbres et de la mort après une dissolution cosmique dans chaque être d’où sortira la nouvelle lumière régénérée, c'est le baptême de Lumière ! 
 
C’est à travers cette grande décadence de la décomposition de La Lumière que l’histoire se réalise pleinement dans chaque être humain, qui déséquilibre par une infinie variété, les libertés et les délabrements des lois. A tel point que la lumière est la connaissance synthétise l’universalité. Mais à partir de quel point cette lumière rayonne et engendre l’étendue ?
 
C’est de ce « cœur » du Monde Spirituel, Genèse de La Lumière et de L’Amour d’où émane le rayonnement et le mouvement qui pénètre tout homme venant En Ce Monde, avec la connaissance perçue par son « cœur » sans réfraction.
 
S’il y a réfraction se sera après le passage de son cœur, car il n’y a aucune déformation par intuition directe, aucun obstacle pour l’illumination immédiate, c’est après cela, que s’ensuit de la réflexion de l’homme la connaissance discursive et rationnelle.
 
Mais il en va de soit  que La Lumière succède aux Ténèbres, tant dans L’Ordre Cosmique que dans l’illumination intérieure, dans une dualité universelle qui s’exprime dans le Yang et le Yin. Opposition perpétuelle de La Lumière et des Ténèbres représentées  en occident par les Anges et les Démons, en Chine par la terre qui désigne les Ténèbres et le Ciel, La Lumière, en Inde les Dêva et les Asura, et dans la gnose Ismaélienne par l’esprit et le corps, ce qui nous ramène dans les principes lumineux et obscur coexistant dans l’homme. Originellement confondues doit donc s’exprimer par la résolution de la dualité et de la reconstitution de La Lumière et des Ténèbres jusqu’à L’UNITE qui sont au fond de même nature, et que l’homme sage sait.
 
Lumière Essence Divine, inconnaissable par la raison humaine, et d’où l’au-delà de La Lumière EST Ténèbres !

dimanche 4 décembre 2016

article 248 TON NOM EST UNE LUMIERE EN DIEU

Le mystique exprime le nom divin par cet Aréopage : le Beau, la Vie, la Puissance, l’Infini, le Cosmos etc… Il s’agit de supports de méditation pour exprimer les expériences spirituelles !
 
Méditation
 
Le nom d’une chose est le son produit par l’action des formes mouvantes terrestres qui le constituent. La prononciation du nom est créatrice de la chose. Nom et forme : Namâ et Rupâ, sont l’essence et la substance de la manifestation individuelle terrestre : elle est déterminée par eux. Il faut noter que l’invocation du nom de DIEU relève du symbolisme du son et du langage.
Le mystique exprime le nom divin par cet Aréopage : le Beau, la Vie, la Puissance, l’Infini, le Cosmos etc… Il s’agit de supports de méditation pour exprimer les expériences spirituelles !
 
Le nom d’une chose est le son produit par l’action des formes mouvantes terrestres qui le constituent. La prononciation du nom est créatrice de la chose. Nom et forme : Namâ et Rupâ, sont l’essence et la substance de la manifestation individuelle terrestre : elle est déterminée par eux. Nommer une chose ou un être équivaut à prendre pouvoir sur eux ; il est clair que l’ordre du monde en découle. Adam avait été chargé de prendre pouvoir sur les animaux en leurs donnant un nom, pourtant les animaux préexistaient ! C’est ce pouvoir qui caractérise la condition édénique.
 
Pour les anciens Egyptiens retirer son nom parmi les vivants était la sentence la plus radicale des condamnations à mort ! En prononçant le nom d’une personne on la fait vivre ou survivre. La connaissance du nom donne prise sur la personne : aspect magique et lien qui répond au dynamisme mystérieux du symbole ! 
 
 La puissance du nom appartient à la mentalité primitive qui permet d’exercer un pouvoir sur l’être ou l’objet terrestre. A cet égard, certaine pensée religieuse sont rigoureusement unanimes. Quand le Nom était prononcé à haute voix, la terre entière était frappée de stupeur !  Le Nom divin désigne l’identité même de Dieu. Il est chargé d’énergie. Mais, le sens de ce Nom ne peut résulter d’un raisonnement ni d’une vue prophétique.
 
Celui qui tente d’appréhender  le Nom se sépare de ce monde pour rejoindre le niveau Angélique, il devient L’AMOUR de Dieu !
 
Mais pour le mystique Le « Grand Nom » n’est que dans le « cœur » de l’homme lui-même ! Où sont contenues les sciences symboliques des noms et des nombres. L’homme est relié à la connaissance et à l’essence de L’Harmonie Cosmique intérieure ; principes coéternels à la « Vérité » qui existe aux rythmes de L’Univers, issue du principe-UN ; Dieu EST En TOUS comme L’UNITE dans les nombres !

jeudi 1 décembre 2016

article 247 LA LUMIERE TRANSCENDE L’ESPRIT ET LA MATIERE

L’esprit touché par la grâce de La Lumière-Divine peut transformer la matière, dominer la matière.
Méditation

La Lumière-Divine Est L’Amour qui a engendré la grâce ; Dans la matière, et l’Esprit de Lumière Dans L’Homme !
L’esprit touché par la grâce de La Lumière-Divine peut transformer la matière, dominer la matière.

La Lumière-Divine Est L’Amour qui a engendré la grâce ; Dans la matière, et l’Esprit de Lumière Dans L’Homme !

Elle a montré à l’homme, les merveilles de la création par L’Amour et La Grâce !

L’Esprit dans la chair de l’humanité, et la matière dans le corps de l’humain. Au centre, l’énergie intérieur, le « cœur » unificateur !

Lumière-Divine regarde ton enfant ! L’observation ! La distinction !

L’observation, de la matière et de L’Assemblée Spirituelle, pendues et clouées au poteau, que la raison observe dans sa démarche naturelle.

La distinction, élevée par la contingence de la grâce, état d’ascension de l’esprit humain, temporairement emprisonné dans la matière.

La Lumière-Divine, à la source de son être, Le Messie Yéshua lui indique sa place dans ce monde : «  Père des Lumières regarde (Jac 1, 17) » !

La Lumière Du Monde sur terre, incarne L’Amour Premier qui assure la continuité des espèces, et de la cohésion interne du Cosmos.

Comprendre L’AMOUR Suprême en Le Messie n’est pas une réalisation terrestre, sauf par la grâce accordée !

Cette plénitude  réside au-delà de la mort. Tant que l’homme existe dans cet état mortel de libre arbitre pour apprendre.

L’amour de La Lumière-Divine relève de l’union des opposés.

C’est l’entité fondamentale qui donne vie à toute    réalisation de l’être, par le contact de la matière d’avec la matière, dans une suite d’échange Spirituelle qui Se Manifeste dans le sensible.

C’est le bing bang de l’être dispersés en de nombreux milliards d’êtres ; principe de division et de mort !

L’amour dans une action d’assimilation des forces différentes a réalisé une synthèse dynamique En « La Parole » Du Messie, et les a intégré dans une même unité.

C’est ainsi que la croix symbolise La Victoire sur la mort !  Synthèse des courants verticaux et des courants horizontaux, où se réalise au « cœur », au centre le contact unificateur.

Yéshua et La Lumière-Divine, l’un dans l’autre, la réunion de deux parties séparées, de la vérité et de l’être. Le « Moi » et le « Soi », un don réciproque, et généreux qui les fait chacun d’eux en même temps, être plus.

Ainsi, une partie ne peut pas se prendre pour le TOUT, et détruire la valeur de l’autre, pour l’asservir égoïstement, au lieu de l’enrichir.

C’est un symbolisme très fort ! Entre deux êtres, L’Amour Est Une Source d’union élevé à un degré Supérieur, un don total de Soi.
 
Mais, dans ce monde terrestre, L’Amour Est le plus souvent limité à un niveau charnel, pervertit l’autre, et devient le principe de division et de mort !!