Physique quantique

Loading...

INFORMATION

L'EVANGILE DE LUMIERE SOURCE AU COEUR DE LA TORAH
Le Rabbin Yéshua, Vrai Maître et Vrai Juif, a Dit de Sa Propre Bouche, VOUS : " Vous Adorez ce que vous NE CONNAISSEZ PAS ; Nous, Nous Adorons ce que Nous CONNAISSONS, car LE SALUT VIENT DES JUIFS, (Jean 4, 22) ".
Le Salut ne vient d'aucune religion, sauf, De ses propres actions.

Lorsque vous cliquez sur un des liens : Un pouvoir Spirituel usurpé, descendez pour lire l'article.

UN POUVOIR SPIRITUEL USURPE 1 : http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/article-23-un-pouvoir-spirituel-usurpe.html
UN POUVOIR SPIRITUEL USURPE 2 :http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/article-22-un-pouvoir-spirituel-usurpe.html
UN POUVOIR SPIRITUEL USURPE 3 : http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/article-21-un-pouvoir-spirituel-usurpe.html
ATHANASE DALEXENDRIE FILS DU PORTEUR DE LUMIERE 4 :http://magnetique38.blogspot.fr/2016/07/athanase-dalexandrie.html
L’UNIVERS D’UN PROPHETE !

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Méditation

Le plus étrange des visionnaires inspirés par L’Amour de La Lumière, il éveille ses facultés d’une puissance Supranaturelle ! L’état d’illumination plonge son âme Dans La Lumière d’une science des temps futurs. Il révèle un style, une méthode d’une surprenante actualité. L’Action de La Lumière sur le Prophète cherche à s’assurer de son concours pour écrire et publier :
« l’Evangile de Lumière ».

VISION DE DANIEL 12 v 1, 3, 4 :

En ce temps là il « se lèvera un temps d’affliction, tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les nations existent jusqu’à ce temps-ci. » « Ceux qui auront été des clairvoyants resplendiront comme la splendeur de l’étendue Céleste, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude comme des étoiles, à toujours et à perpétuité. Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Beaucoup alors le liront, et la connaissance augmentera. »

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. L’ANGE DE MA CONSCIENCE

Méditation

Mon Ange m’a demandé d’écrire ce message pour l’homme qui se présente :

Bonjour mon ami,

Oui toi, qui me lis ? Je t’ai fait venir jusqu’ici, parce que je me soucie de toi. Tu étais préoccupé et j’ai attendu en espérant que tu viennes ! Enfin tu es là. Je veux te donner de ma Lumière pour ta vie, de l’énergie pour ta santé, et de la paix pour te reposer. Je t’ai attendu depuis bien longtemps. J’ai eu mal.
Mais aujourd’hui te voici, j’ai beaucoup de Lumière pour toi. Hier quand tu étais endormi, j’ai chuchoté à ton âme. J’ai répondu un rayon de Lumière sur ton esprit. Tu te sentais tellement seul, le cœur brisé, j’ai entendu ton cri ! Et j’ai murmuré mon Amour au plus profond de ton cœur. Oh ! Si seulement tu venais en ma Lumière, me laissais te parler, et marchais avec moi pour t’éclairer ! Je t’ai fait aussi venir jusqu’ici parce que je veux t’aider, ce n’est pas par hasard que tu me lis ;
mon serviteur aussi veut t’aider. Dans l’Unité nous avons tellement à partager avec toi. Tu es libre de venir à moi. Je ne m’impose pas. Je t’ai choisi à cause de l’Amour que tu as dans ton cœur. Car je sais que c’est difficile de vivre sur cette terre. Je le sais, ils m’ont torturé. Mes douleurs et mes larmes sont pour ceux qui viennent à moi, en ma Lumière. J’ai le pouvoir de parler à chacun d’entre vous dans l’intimité de votre cœur, comme je le fais pour mon serviteur Victor. Car chacun peut recevoir en lui-même ma Parole. Prends soin de cette Lumière s’il te plait, lis le témoignage de mon serviteur. Laisses-toi envahir par ma Lumière, en Elle, appelle-moi, demande-moi et parle-moi ? Je suis patient, et dans l’Amour j’attendrai, car j’ai consacré l’éternité pour que l’on vive ensemble dans mon Royaume. Pour les justes « j’étends mon filet, je les précipite comme les oiseaux du ciel (a) » ; « les jours de mon intervention arrivent, et mon prophète est un filet d’oiseleur. Il est une sentinelle pour mon peuple, le monde le traite de fou, comme un homme inspiré qui a le délire (b) ! » Je l’envoie pour que mon peuple sème pour la justice, moissonne dans la loyauté, et afin qu’il défriche pour le champ nouveau. Car l’esprit qui est envoyé sur ce blog : « C’est parce qu’il lui a été donné de connaître les mystères du Royaume des Cieux, et qu’à d’autres cela n’a pas été donné. Je donne à celui qui a, et il sera dans l’abondance. Parce que son cœur est devenu sensible, qu’il peut voir de ses yeux, entendre de ses oreilles et comprendre avec son cœur. Mais maintenant dans ces temps de la fin, l’homme peut entendre et comprendre les choses cachées depuis la création (c) ». Il est Tant de prier L’Eternel, car Je Viens ! Amen.

a) Osée 7, 12. b) Osée 9, 7-8. c) Matthieu 13, 11, 12,
14-15, 35.

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Le Prophète, dans cet Evangile de Lumière, par son essence énergétique, on ne saurait trouver plus grand témoignage et révélation de Dieu qui est un être de Lumière. Et c’est dans son triangle spirituel, dans ses manifestations et mouvement intérieur que Dieu lui parle ! Ivre de Lumière, suspendu dans la sphère céleste au paysage grandiose, il répond à l’appel de l’Amour à l’Amour, laisse son cœur du vivant s’élever, et abandonne son âme au rythme et au mouvement éternel. Il nous révèle cet Evangile de Lumière qui a été annoncé depuis la genèse des temps. Et il nous dit, cherche la Lumière et tu trouveras ton âme qui en découle. Car quand tu la possèdes en toute vérité, tu la possèdes en tout lieu, en tout espace et en tout temps. C’est elle qui inspire les visions du Mystique dans son exploration intérieur. C’est Martello « le Marteau des hérésies » qui met le monde en mouvement vers la Lumière des derniers temps. Resplendissante par Amour en toute chose. Celui qui aime ardemment trouve la Lumière de ce qu’il aime. Dans l’approche de sa perception intérieure, il augmente son discernement, et tel un amoureux, il découvre dans son âme et dans son cœur la vive et véritable connaissance dans la vie spirituelle émanant de la Lumière. Au plus haut degré de sa puissance, l’homme doit veiller à s’élever constamment dans son intellect, et dans sa volonté de grandir sans cesse dans l’attente de retrouver le Maître de Lumière. Excellence Suprême infaillible à l’image du Messie !

Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. CHERCHER LA VERITE

Je recherche la vérité, la vérité qui me relie au cosmos. Je construis la prose intérieure, la prose de ma genèse personnelle. Je suis le contemplatif et je contemple pour survire !
Je plonge dans le symbole de l'univers. J’alimente par le mot la surprise. Je ressens et découvre l'univers des mots. Une illumination intérieure s'opère dans l'esprit et le corps c’est la fusion. Dans mon univers mental je reconstruis la prose, ma conscience rejoint la pensée d’une coexistence éternelle que je reconstruis. Un monde de dualité entre l’univers de la raison et la reconstitution de la lumière. Un rayonnement réfractaire qui anéantie la pensée rationnelle pour réveiller le rêveur qui sommeille. C’est le temps de comprendre qui on est vraiment, ce que l'on éprouve et ce que l'on est.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Deux mondes s’expriment, du choc des ténèbres et de la lumière. Pour animer la prose je plonge dans ce monde étrange et fantastique. Dans mon monde intérieur les mots sont transposés dans le cadre du vivant. Richesse cachée, présentée à l’esprit, d’une sensation intense pour vivre la découverte. La révélation dans la contemplation affirme la force d’expression. Je contemple et je supporte l’univers que je me construis, un univers personnel de l’évocation, et que je survole dans ce monde. Celui qui lit mes articles pourra le faire autant de fois qu’il le supporte. Il pourra découvrir le secret de la contemplation, le secret de l’illumination. A la recherche de l’équilibre des mots reliant la verticale et l’horizontal, de l’imaginaire ou du réel, vers le sens de l’existence et de l’essence pour la compréhension d’un contemplateur.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Analyse et interprétation pour le destinataire dont le connaissable dénonce l’effort. C’est dans l’univers contemplatif que s’ouvre la voie, que s’opère la connexion et l’alchimie. Le spectateur est libre d’approfondir son investigation et sa recherche. Il pourra capter avec une idée claire le sens de la révélation, de ce qu’il est capable de supporter et de percevoir.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Mon espace exhale une odeur subtile et pénétrante, un parfum céleste ancestral émettant des signaux lumineux dans la confusion des espaces et du temps. Je suis dans une telle sérénité et dans une telle transparence. Codé par des signes rituels fluant mes yeux de lumière phosphorescente. Je dois faire très attention aux mots, surtout, que les événements relatés précèdent le texte. Parfois avec des surcharges affectives. Parfois les mots sortent d’une façon involontaire. J’écris et j’observe le sens de la main dans un déplacement subconscient. Des images fascinantes apparaissent dans ma mémoire, et s’imposent au paysage mental, comme à l’intérieur d’un miroir ! Le silence pesant, happe dans l’espace la substance de l’énigme au sens approprié. J’ai l’impression de devenir un esprit ensablé, embourbé entre le corps dur et la pensée invisible des choses !
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Je reste néanmoins méfiant de mon exposé et de son caractère. Il ne s’agit pas d’exciter l’intérêt mal placé du lecteur, en voyageant dans le monde des chimères ! L’idée est de partager en toute honnêteté l’observation contemplative, et faire découvrir le chemin d’un blanc lumineux. Ouvert à tout homme et toute femme de bonne volonté ! Il ne s’agit pas de raconter des choses nouvelles qui se passent autour de moi sortant d’un rêve ! Sans y chercher le sens profond de cette lumière qui murmure au fond de mon cœur. Je ne cherche pas à arriver à la connaissance de la vérité par des moyens que la raison désavoue ! Je ne veux faire de mal à personne, et peu importe ce que l’on pense. Car les braves gens installent des lumières le long de leur chemin. La grâce les illumine, Ils sont remplis d’honnêteté et d’amour naturel. Leurs imperfections sont comme une buée sur une vitre qui s’efface au premier rayon du soleil. La contemplation c’est la puissance du langage qui illustre le glissement des sens ! Interroge la norme de l’illusion et de la réalité. C’est une contemplation séductrice aux mots séducteurs. Le discours rigoureux délimite la norme, et le langage de la traversée intérieure, obscure ou secret ! Ce n’est pas la dialectique de folklore, au rituel funèbre qui transforme la beauté en une image lépreuse. Au rituel subtil, aveugle course au plaisir des bijoux intellectuels de l’Ego. Séducteur de l’énigme, de la sublimation obscène des plaisirs ; les grâces d’aujourd’hui !
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Dans la contemplation, découvrir la vérité, l’équilibre de la force lumineuse, se libérer de l’obsession des sens et des interdits détournent l’âme de l’homme de la débauche et de la morale libertine.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. La contemplation c’est une rencontre qui dépasse la raison et que dirige l’intelligence.
Pensée même sa création nous échappe, nous engloutit et nous dépasse. On dévoile plus que l’on ne croit. Dans notre univers on capture des puissances de vie et d’expression. Une contemplation où la seule limite est en nous, où le mental nous fait construire des murailles à l’émotion. Elle émeut la pensée, critique pour celui qui éprouve trop vite. Magique, lieu unique,
l’œuvre est un lien d’un cœur constant qui tisse une pensée qui se déploie derrière les mots. Naît l’inspiration de la prose, venue d’un monde invisible où le moi parle au soi. Eveille la pensée rationnelle des percepts et le danger des affects. Dévoile l’expérience intérieure émotionnelle, c’est un trésor à notre portée qui nous aide à comprendre différemment les objets, les symboles.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. L’éclair jaillit entre la connexion des deux mondes. C’est la jonction du ressenti. C’est la chance de notre survie dans un monde recréé !
S’explorer soi-même, se développer libre dans son indépendance, dans la découverte et l’investigation. Là il n’y a pas de censure, L’imagination est libre ! Le contemplatif est confondu à l’intérieur de l’univers. Il dépasse sa propre compréhension dans ce monde sans concession, en allant au plus profond de sa vie. Le sens, n’a plus de sens ! Il est soumis au pouvoir de l’amour. Lié à cette pensée unique, expression d’une réalité universelle et collective. Vision universelle qui passe par l’homme, où il peut voir à travers l’œil intérieur.
Univers inexploité et inexploré par des millions d’hommes, relatif au monde du soi, où la réalité n’est plus une illusion ! Les puissances de vie commencent par la création d’un rêve qui domine la vie, dans l’expression d’une puissance contenue dans l’univers! Dont la destinée a eu pour effet l’homme, avec une conscience sans limite et une pensée qui n’est pas celle d’un mortel ! Originalité profonde, expression illogique des génies et des fous. Devenez ce génie aux idées claires ou ce fou inévitable.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Ce passage de la continuité du monde vivant selon un ordre complexe qui se succède dans le temps. Demeure de la sélection naturelle de la pensée, c’est-à-dire miroir de la pensée, reflet de ce qu’il y a de contenu dans le cœur et la conscience !
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Vérité d’un ordre supérieur, l’instrument de l’illumination, de la sagesse et de la connaissance. Reflétant l’intelligence créatrice céleste créant comme tel à son image.
Il est certain  qu’une puissance orgueilleuse de l’homme domine comme la tour de Babel, et fait fuir les hommes de leur terre comme des déportés étrangers en pensant que chaque pays à son Dieu protecteur, et que la puissance de ses armes nous suggère à rejoindre la religion du vainqueur. Le cœur Humain, miroir reflétant Dieu, Paul nous dit : Corinthiens 3, 18, traduit des textes originaux Hébreu et Grec, je cite : « …contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit ». L’intelligence céleste reflétée par le miroir, le reflet de la perfection cosmique.


mercredi 30 novembre 2016

246 A LA LUMIERE DE MON MAITRE

La matière élémentaire est commune à toutes transformations des corps pur.

Méditation

La substance élémentaire de La Lumière et l’énergie métaphysique produit par le mouvement sont : à la foi la forme motrice positive produit de l’amour, et la forme motrice déficiente produit de la haine, elles sont à l’origine des êtres vivants.
La matière élémentaire est commune à toutes transformations des corps pur.
 
La substance élémentaire de La Lumière et l’énergie métaphysique produit par le mouvement sont : à la foi la forme motrice positive produit de l’amour, et la forme motrice déficiente produit de la haine, elles sont à l’origine des êtres vivants. Matière et esprit produits de la beauté, et de l’harmonie devant celui qui est. D’où émanent la volonté de la puissance universelle, et la vertu de la vérité par sa seule grâce ! 
L’amour vrai consume  l’orgueil scientifique. Il y a une formule qui conviendrait à notre créateur :
« Dieu est la mesure de toutes choses, de celles qui sont en tant qu’elles sont à son image, et de celles qui sont en tant qu’elles ne sont pas à son image ! ».

C’est pourquoi dans la contemplation j’ai l’impression d’être mû par une pensée qui vient spontanément piquer l’esprit de mon âme, et qui n’est pas le fruit de ma raison. Coutumier de sa chaleur, mon corps fragile au sommeil de cristal, alimente le désir de Sa Présence. Il inonde l’infini de Sa Bonté, et Sa Bienveillance adoucit le mal dont nous souffrons.

Mais, la circonférence de mes idées sont les limites sacrées de ma foi ! Il m’éclaire jusqu’au fond de mon cœur pour comprendre les moyens de me rendre heureux. Si je doute comment t’entendre ?

Eprouver l’extrême pureté de sa conscience par Ses Paroles véhémentes qui me viennent, afin de repousser le vice et l’ostentation du faux !

Le bien et le mal de la matière sont des péjorations par rapport à l’absolum Amour. Ils sont dévoués aux intérêts de l’homme, dans un credo philosophique et politique, parfois peu recommandable. C’est une recréativité de l’homme d’où les péjorations sont entièrement liées à sa  situation. Si les causes existent en puissance, elles sont mises en scène et en valeur par la créature humaine, dans l’exercice de leur libre arbitre.

L’homme a tiré le mal de son sommeil, de son univers latent lui a donné une existence, une forme, et l’a réalisé pour l’adorer comme créateur dévoué que l’on rend à l’homme !

Expliquer le comment de la puissance et d’acte par la métaphysique, par le raisonnement, par la matière et  la forme, liées à l’essence même qui ne sont que des limites que « DIEU N’A PAS » !

Ce qui doit resté de mes exposés, c’est la foi, la foi se passe de toute démonstration de l’existence de Dieu, l’essence même du Premier moteur qu’on lui prête n’est qu’une limite qu’ « il  n’a pas », car il est « sans  commencement et sans fin ».

article 245 L’ESPACE CHARME MON AME !

Sous la voûte céleste, l’immense étendue d’un bleu si pur, éclaire mon bonheur.
Méditation

Je contemple dans mon ciel, et à la lumière du soleil le cœur me réchauffe. Mon regard étincelle, joue avec les couleurs qui serpentent à l’horizon comme une rivière qui s’enfonce dans les profondeurs d’une cascade.
Je contemple dans mon ciel, et à la lumière du soleil le cœur me réchauffe. Mon regard étincelle, joue avec les couleurs qui serpentent à l’horizon comme une rivière qui s’enfonce dans les profondeurs d’une cascade. Son bruit se répand dans l’espace, charme mon esprit, et me transporte dans une mélodie vivante.
Sous la voûte céleste, l’immense étendue d’un bleu si pur, éclaire mon bonheur. Mes yeux contemplent et boivent à la source de l’amour ; ce que toute mon âme désire.
La lumière de mon Maître me poursuit. Seule réalité enfermée dans le monde de mon cœur. L’essence de sa splendeur illumine le mystique.
Sur la terre, le commun des mortels est en exil. N’y a-t-il pas plus pire consommation  que la matière ? Où l’homme est victime de ses douleurs. Il s’endort dans sa misère, destinée de sa mesure contenue dans ses os blanchis ! Suspendu à la mort, il détourne son regard et ses yeux de l’éternel amour. La porte qui ouvre à la réalité est étroite !
La raison humaine ferme la sensibilité et l’élan du « cœur » à La Beauté de La Lumière, et de L’Amour qui habite l’homme même.
N’allez pas interroger les morts, mais les vivants. La lumière est dans chaque être pour éclairer le cœur. Sans comprendre son dessein, dans la foi de celui qui le cherche et le désir, et dans sa gloire infinie il chasse de son cœur l’orage et les nuages par son flot éternel de lumière. Il appelle et il guide en silence, aiguisé par sa grâce, parvenu à La Source de son être pour voir Sa Gloire éclairer L’Univers. Il n’oublie personne sur les bords du néant.
Les cendres des Saints ne seront pas oubliés et emportés par le vent ! L’essence même de l’être est contenue dans la molécule de vie, et dans le mouvement de l’onde de plasma. Suprême réalité de l’existence de l’être, source intime de la pensée divine, où chacun à sa place ! Notre demeure est une étincelle en puissance dans l’acte pur de Dieu : La Lumière.

mardi 29 novembre 2016

article 244 LE DANGER DE L’UNIVERSALITE

Nous sommes confrontés aujourd’hui à une volonté convergente des peuples, pour une recherche idéale d’universalité.
Méditation

Nous sommes confrontés aujourd’hui à une volonté convergente des peuples, pour une recherche idéale d’universalité. Mais, c’est le danger d’aboutir à la destruction de la reconnaissance du « SOI ».
Nous sommes confrontés aujourd’hui à une volonté convergente des peuples, pour une recherche idéale d’universalité. Mais, c’est le danger d’aboutir à la destruction de la reconnaissance du « SOI ». C’est-à-dire, réduire l’universalité à un relativisme dans le but d’une identité culturelle, ethnique ou religieuse. Ou encore, à un aboutissement d’un libéralisme accès aux droit communs des hommes, dans « ma » façon particulière d’être humain, dans la nation, dans l’Europe, ou ma façon d’être mondialiste ! De plus est, dans une philosophie « UNIQUE ». Une unité avec une reconnaissance individuelle, hors normalisation, culturo-pluraliste.

 Personnellement je souhaite une universalité dans la diversité. Avec la reconnaissance de chaque être humain, en tant qu’être unique et différencié, dans sa raison d’être intellectuellement, philosophiquement et métaphysiquement « UNIQUE ». Il est ce que personne d’autre peut-être à sa place, en tant qu’être matérialisé et vivant dans sa pleine vérité. De ce qu’il est, vu de son extérieur, jusqu’au plus profond de son esprit intérieur. Comprendre que la vérité se conjugue dans son ordre propre d’exister dans chaque être, mais, sans confondre leur vérité.
 
La vérité est en chacun de nous, et celui qui détruit l’autre, tu sa propre vérité. Car la reconnaissance du « moi » philosophique et la reconnaissance du « soi » métaphysique appartiennent à chaque être vivant dans son individualité.

Si, l’humanité légitime une mémoire. Il faut savoir que l’ « humanité » n’est qu’un être de raison ! Donc, on ne peut pas la légitimer, juridiquement et politiquement. Car l’humanité n’est pas une personne que l’on peut présenter devant un jury.
 
L’ « humanité » en tant que « telle » n’est pas un humain, mais représente un ensemble d’être humain, donc, la mémoire collective d’un peuple avec ses racines historiques, culturelles, traditionnelles et coutumières, dans l’absolu devient patrimoine de l’humanité. C’est pourquoi, en tant qu’être de raison  L’« HUMANITE » ne peut pas être cloisonnée dans des textes juridiques et politiques destructrices d’UNITE.

dimanche 27 novembre 2016

article 243 LES FILS DU CIEL !

Aujourd’hui, j’exprime mes sentiments aux rythmes de mon langage sorti du fond de mon cœur. Là,
Méditation

Tout ce qui se passe dans les espaces de son Royaume supérieur, forme l’ensemble de la souveraineté ; les fils du ciel.
Aujourd’hui, j’exprime mes sentiments aux rythmes de mon langage sorti du fond de mon cœur. Là, où l’espace résonne comme un souffle médiateur, entre le ciel et la terre. Comme une force venant de la volonté céleste ! Garant de cette fécondité contemplative. Prescience venant d’une sagesse infinie, dont la transcendance divine se révèle.
Dans ces instants une essence descendue du ciel nous pénètre comme une drogue d’immortalité ! Manifestation directe de la transcendance pour résister à la puissance, à la sacralité et à la présence du Maître.
Nul vivant, nul corps humain ne peut atteindre sa présence, sans sa grâce et sans sa volonté. On devient le hiérophite du Maître, ou un hiérophante ! Dont la transcendance divine se révèle en tant que régulateur, dans cette inaccessibilité, infinité et éternité cosmique.
Tout ce qui se passe dans les espaces de son Royaume supérieur, forme l’ensemble de la souveraineté ; les fils du ciel.

L’alchimie céleste du Maître, transfère le mystère du ciel à l’intérieur du corps humain, au cœur de l’âme ! La force originelle dans l’ordre sacré de l’univers, révélée par le mouvement des ondes régulières au monde physique, dans l’ordre transcendant du divin, dans l’ordre immanent de l’humain de son libre arbitre, et par son axe le « cœur » ! Puissance supérieure pour l’homme bienveillant. L’insondable immensité mis à disposition, gardien de la lumière au rythme secret de la destinée. Lien universel entre le ciel et la terre. Manifestation suprême en action dans l’homme, où se réalise l’union de l’alchimie interne, l’embryon de l’immortalité ! Le mariage du ciel et de la terre d’où jaillira le fils du ciel !

Cette nuit, le transfère du ciel est à l’intérieur d’un cœur humain ! Par lequel l’homme lit et voit les secrets utiles et spirituels dans le ciel ; source de toute manifestation. Dans son cœur se manifeste un monde souterrain céleste, où le Maître tient dans ses mains ce monde, l’éclairant d’un soleil irradiant.

Dans ces trois niveaux du Ciel, Il perse de ses yeux le cosmos tout entier. Rien ne lui échappe dans l’espace céleste qui englobe l’univers. Il appelle l’homme sage où son image est gravée ! S’exprimant comme un Père plein de tendresse.

La paix est dans ses mains posées sur mon âme ; il me protège de ce corps attaché à la terre ; il me sauvegarde dans la voie de la lumière ; il est l’amour est la protection pour la vie. Il verse aux âmes qui le cherchent une eau céleste qui les renouvelle et les purifie de cette terre !
Chaque âme a son attention particulière. Elle est identifiée dans le ciel par la loi et l’observance.
Cette manifestation céleste est produite en faveur des humbles qui luttent pour l’amour, pour la paix de leur âme, et pour la Royauté du Maître qui demeure dans le ciel. Pour ce ciel nouveau réservé à l’homme, où la première terre aura disparu, entièrement transformée par le renouvellement universel !
Les serpents de feu brûleront les quatre vents de la terre réduite en poussière. Et les âmes des hommes et des animaux iront au pays de la purification !

samedi 26 novembre 2016

article 242 LES AILES DU TEMPS !

Dans cette contemplation légère, monte la voix du cœur. Et le parfum du ciel embaume le Maître éternel.
Méditation

La haut, les ailes des Anges soignent la douleur des innocents. De leur vole passe sur le temps un souffle heureux. Leur amour rend les cœurs joyeux. Dans cette contemplation légère, monte la voix du cœur. Et le parfum du ciel embaume le Maître éternel. Eternel infini où l’espace repousse les frontières.
La haut, les ailes des Anges soignent la douleur des innocents. De leur vole passe sur le temps un souffle heureux. Leur amour rend les cœurs joyeux.
Mon âme parcours la compagne céleste où les champs sont remplis d’étoiles. La somptuosité de l’univers illumine la voie lactée.
Ainsi tourne la terre, avec elle la vie et l’amour en bleu.
Je voyage continuellement entre deux temps : les tourments de la terre, et les bonheurs du ciel. Le point de rencontre exerce sa traction dans ce corps. Lieu de bataille des forces toujours nouvelles, venant des images du mal et du bien où se déclarent les conflits !
Le mal assaille le mental, et la source spirituelle de l’intelligence pour rendre raison ! Large l’avenue de ce monde, étroite la porte de l’éternité.
Dans ce combat intérieur, je prends conscience du drame qui va se jouer dans cette génération. Ce n’est qu’un strict rituel du passé.
Je tire mon énergie dans ma foi inconditionnelle en l’amour du Maître. Comme d’autre attende des rayons du soleil la chaleur et la lumière.
Ma seule protection pour me protéger de la vérité, c’est l’aimer. Avec une foi profonde et inébranlable.
Il nous éclaire par cette lumière intérieure ! Il me montre les mêmes signes de la décadence d’une société : Inflation, pauvreté écrasante dont la vision du nombre de morts dues à la malnutrition est effrayant, la paix honteuse pour préparer la guerre, chute sociale, malaise politique, scepticisme et débauche religieuse !
Toute pudeur et tout souci d’autrui se perd dans une décadence frénétique de survivre. Certains dépensent sans compter, comme s’ils s’accordaient les dernières folies !
Le monde chancel vers ce terrain glissant lorsqu’il abandonne les valeurs de la Sagesse. Cette force plus forte que l’homme, guide mystérieux en chacun de nous pour notre formation, et qui nous écarte des dangers ! Mais l’homme a choisi de s’abreuver du vin de la fureur de son impudicité !

vendredi 25 novembre 2016

article 241 MEDITATION ET REFLEXION

Dans mon expérience personnelle je découvre que la contemplation a un visage ! Il devient familier et s’offre à nous.
 
Méditation

Y a-t-il une différence entre celui qui contemple seul, toute sa vie, au sommet d’une montagne, et celui, qui vit en couple avec des enfants en ville ? Même si, au milieu de sa famille, dans sa recherche, il se donne un aspect de vie solitaire, il se sent bien avec les autres.Dans mon expérience personnelle je découvre que la contemplation a un visage ! Il devient familier et s’offre à nous. Parfois, il n’est pas forcément celui que l’on croit. On a la certitude qu’il ne rend visite qu’aux contemplatifs. Or, il pénètre le cœur de certains, sans même s’identifier. C’est pourquoi il est important de savoir l’identifier quand il se manifeste. La démarche contemplative permet une meilleure approche de la manifestation. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes. La réalité scientifique de ce phénomène est complexe. Elle touche à la réalité de la vie privée des individus dans ce qu’il y a de plus intime et de plus inconscient. D’où la difficulté à accepter, à formuler ou à exprimer les sentiments contemplatifs.

La contemplation est appréhendée avec suspicion, car elles peuvent correspondre à des vécus psychologiques très différents.

Y a-t-il une différence entre celui qui contemple seul, toute sa vie, au sommet d’une montagne, et celui, qui vit en couple avec des enfants en ville ?Y a-t-il une différence entre celui qui contemple seul, toute sa vie, au sommet d’une montagne, et celui, qui vit en couple avec des enfants en ville ? Même si, au milieu de sa famille, dans sa recherche, il se donne un aspect de vie solitaire, il se sent bien avec les autres. Cela se caractérisent : par une volonté très affirmée de remédier à cette carence, par la capacité à communiquer avec un besoin de repère affectif, dans un environnement en accord avec lui, et en s’adaptant aux situations les plus complexes. Il ne se détourne pas de ce qui est logique, scientifique, rationnel, mais accepte les faits mystérieux et inexplicables. Il s’applique au mieux de sa forme pour contrôler les sensations, les émotions, les motivations et les désirs, pour s’épanouir avec aisance et jouissance dans la contemplation. La situation familiale reste la seule variation significative, l’équilibre se rétablit dans la rencontre de l’élévation contemplative.

En définitif, l’homme d’action doit faire preuve de volonté, de capacité et d’ouverture à s’insérer dans les actions intérieures contemplatives.

Pour le contemplatif solitaire, les joies du corps ne recueillent aucune attention.Pour le contemplatif solitaire, les joies du corps ne recueillent aucune attention. Il n’est qu’un spectateur assidu des évolutions, des mentalités qu’il analyse sans émotion et sans surprise. Surtout, il ne veux pas avoir de famille, il ne désir que la paix. Sa participation au monde passe par l’épanouissement d’une activité contemplative. Il se sent concerné que par la prière régulière. Il ne vit que par le ressentir, il accorde bien moins d’intensité à s’exprimer. Ses relations amicales sont nouées par le détachement. Son système de vie, demeure avant tout dans la valorisation de son changement et de son renouvellement.

Certains cherchent à marquer leur individualité dans l’appartenance à la collectivité, en se sentant libres de faire ce qu’ils veulent, quand ils veulent.

jeudi 24 novembre 2016

article 240 LE DERNIER LIEN AVEC LE MONDE !

Dans la contemplation, mon esprit est placé dans un univers qui est le dernier lien avec Le Monde des vivants.
Méditation

La contemplation accompagne le contemplatif dans des temps de solitude qui ne sont pas le vécu d’une exclusion ou d’une marginalisation, mais qui ce traduit d’une manière personnelle et subjective, dont l’individu vit son lien dans son environnement social.
Dans la contemplation, mon esprit est placé dans un univers qui est le dernier lien avec Le Monde des vivants. Ce lien avec Le Monde extérieur est tendu par quelques fidèles et dévouées ! Mais le fil avec l’extérieur à tendance à ce rompt.

Le contemplatif est ignoré et devient absolument seul dans la quête ! Dans cette histoire de L’Humanité, il est relégué derrière les coulisses, hors de la vue des vivants ! C’est le miroir d’une modernité toute entière, fondée non plus sur la foi, mais, sur la recherche scientifique de la preuve par la vue de la matière ! C’est un fait de société qui se mesure, et qui s’évalue aux comportements qu’elle engendre. De nouveaux modes de vie apparaissent par les poids économiques et sociaux de la collectivité. Pourtant, la contemplation a un sens positif, elle agit et s’intègre dans ce nouveau mode de vie.

La contemplation accompagne le contemplatif dans des temps de solitude qui ne sont pas le vécu d’une exclusion ou d’une marginalisation, mais qui ce traduit d’une manière personnelle et subjective, dont l’individu vit son lien dans son environnement social. Le contemplatif conserve un esprit nomade et ne fige pas son destin dans l’immobilité ! Il ne redoute pas la cohabitation, parce qu’il est attaché à l’immobilité de l’amour ! Parfois vivre la solitude est la conséquence d’un choix, où l’homme s’emprisonne, garantissant soi-disant une liberté. Ainsi, certains se mettent dans un espace d’isolement préventif, qui décourage la cohabitation, afin de mieux vivre la méditation et la contemplation, ils vivent hors Du Monde.

Alors que le contemplatif remplit De Lumière aime être au cœur de la cité. Les aspects fonctionnels dans son univers doivent répondre aux besoins individuels, même les plus modernes. Il crée bien souvent de la convivialité et met un peu d’humanité par son rayonnement, à l’identique et à l’exemple Du Messie Yéshua. Même si Le Messie s’isolait pour méditer, Il reprenait ses actions parmi les humains pour répondre à leur besoin.

Toutes Hommes, et toutes femmes, de cultures différentes et de tous les dieux, qui prennent refuges dans la contemplation, reçoivent un enseignement à La Source, qu’ils peuvent mettre en pratique, et deviennent fils et filles du « Vrai-Dieu » De Lumière, appelé Le Suprême éveil, L’Honoré Du Monde. Celui qui prend l’ascenseur trans-ascensionnel, pourra visiter Les Mondes Spirituels et connaître les choses telles qu’elles apparaissent en plénitude pour sa propre sagesse. Habillé d’une pensée et de foi libérée, L’Homme est destiné à une lumière sans mesure et à la vie infinie.

Celui qui a quelque doute, il faut qu’il voyage au pays de la contemplation, dans son interrogation, il sera enseigné, de sorte que son esprit soit satisfait.

Chacun possède sa propre sagesse en plénitude. Elle ne vient pas d’autrui, mais de la pureté de la nature profonde au cœur unifié avec celui qui « EST » La Lumière Du Monde,  à l’attention sereine de la moralité, de la compassion et de l’amour qui ne demande qu’à s’éveiller dans le cœur de chacun de nous, pour atteindre la perfection de la sagesse, et ainsi produire une pensée de foi pure et demeurer dans La Paix.

Parfois le murmure qui vient du plus profond de mes entrailles perce mon cœur au point de me surprendre moi-même.

Je n’arrive pas, bien souvent à exprimer la substance du noyau initial d’où émane De La Lumière et de la vie des paroles sans-mesures, « à l’infini », elles apparaissent remplies de toute-connaissance !

J’ai beaucoup de mal à réaliser et à exprimer la grande Beauté de ce que j’entends dans mon cœur. La pureté profonde des mots, des phrases dans une perfection d’Amour et de Sagesse qui arrivent avec une harmonie qui fait vibrer mon âme.

C’est comme un parfum de fleurs que l’on reçoit, comme une rétribution qui nous plonge dans un océan de Bonheur inexprimable, seule une « pensée de foi » En La Lumière peut comprendre et en saisir le sens.

Tu puises ainsi à La Source d’eau De Lumière pour la vie éternelle ; la vie éternelle quand tu as soif et à la vertu quand tu commences à boire. Amen.

article 239 DANS L'UNIVERS DE MON COEUR

L’onde de plasma a une valeur absolue qui est égale à la somme des charges qu’elle contient.
Méditation

Du haut du ciel, à la lumière des rayons célestes, dans le vent léger du premier soleil, d’un cœur silencieux je rêve à la douceur d’un bonheur sans fin. Du haut du ciel, à la lumière des rayons célestes, dans le vent léger du premier soleil, d’un cœur silencieux je rêve à la douceur d’un bonheur sans fin. Le soleil éclaire la masse bleue de la mer, et réchauffe l’odeur de la terre. Dans la lumière passante, des êtres vivants se déplacent au pied du temps. La paix et l’accord règne dans mon univers. Vous les humains pour lesquelles Saint François était si bon !
Quand le soleil s’assombri et la nuit tombe, il n’y a pas de peur sur la terre de mon cœur. L’œil éclaire comme un phare l’esprit endormi ! S’approche pour suivre mes rêves. Le Maître immaculé veille à l’intérieur. Il murmure comme une mélodie pour apaiser mes pensées. Il occupe seul mon cœur !

Dans la paix sublime, il me dépouille de mes passions, de mes désirs. Je suis à l’unisson de l’univers avec mon Maître ! Il n’est pas difficile à trouver, mais les hommes ne le cherchent pas. Crois et ta pensée te guérira, car l’esprit est composée d’une onde de plasma, d’une durée de vie, la même que celle de l’univers. Avec un espace temps différent du notre. Elle détient la mémoire du passé, du présent et du futur.

L’onde de plasma n’est pas une énergie extérieure à la charge du noyau atomique ; Source De La Lumière. Elle transcende la stabilité des molécules de vie qui est présente Dans Sa Masse Lumineuse.

L’onde de plasma a une valeur absolue qui est égale à la somme des charges qu’elle contient.

Dans la contemplation lorsqu’on pénètre dans l’onde de plasma, on passe d’une orbite à l’autre, et la communication est quasi-instantanée. Elle agit par absorption d’onde inerte dans la stabilité de l’octet.

L’onde de plasma utilise des valences libres, isolées, ces molécules libres créent des ondes libres qui échappent à la variation constante De La Lumière, d'où le libre arbitre ! Sauf à l’onde de plasma qui l’utilise, et qui permet à la mécanique ondulatoire de déterminer une trajectoire, ponctuelle, ou déterminée, avec la vitesse désirée !

L’onde de plasma normalise les ondes différentielles, d’où le symbole du chandelier à trois branches, et du trois en « UN » !

Si vous voulez en savoir d’avantage, et si vous avez de bonnes raisons, alors méditez, contemplez, communiquez avec Le Maître, et vous saurez par vous-même ce que vous êtes vraiment !

mercredi 23 novembre 2016

article 238 LE BONHEUR CAUSE DE TOUT CE QUI EST BEAU

La suggestion régulière par l’imagerie développe une attitude harmonieuse et plus sereine.
Méditation

Dans la contemplation notre humeur influence notre perception de l’imagerie. Il faut faire preuve de prudence. Une contrariété, puis la contemplation devient plus difficile et chargée d’obstacles.
Dans la contemplation notre humeur influence notre perception de l’imagerie. Il faut faire preuve de prudence. Une contrariété, puis la contemplation devient plus difficile et chargée d’obstacles.
La suggestion régulière par l’imagerie développe une attitude harmonieuse et plus sereine. Il y a des jours où des événements arrivent sans que je les souhaite, où tout s’enchaîne à mon insu : les élèves agressifs, le directeur qui fait la tête, la voiture qui tombe en panne, une succession de déboires et de difficultés s’accumulent durant toute la journée, où tout devient un enfer. Alors que, mon comportement paisible ne devrait pas attirer ces séries d’événements !
Mais le bonheur n’est pas l’effet de toutes choses ; il est cause de ce qui est beau et non pas de ce qui est laid.
Le Maître qui est en nous, est amour, il n’est pas la cause de nos maux. Dans son libre arbitre, l’homme a fait naître le crime, le mensonge et la ruine. Son malheur n’est pas l’œuvre du Maître de L’Amour.
Vous pouvez connaître toutes ces choses Célestes dans la méditation et la contemplation.
Dans mes voyages contemplatifs, j’observe et je ressens en mon être, dans mon âme même, le bonheur d’accomplir le même exploit que mon Maître, voyager dans l’espace, dans le moi éveillé !
Lorsque je pénètre dans La Lumière j’éprouve une délicieuse sensation, comme habituelle, je me laisse emporter dans l’espace par ma pensée. Je regarde en avant en arrière, tout n’est pour moi que lumière. Je suis tombé entre les mains de L’Amour, et sur cette voie certaine je m’aventure.
Devant ce regard au fil du temps qui c’est installé en moi comme un phare, une admiration pour mon cœur heureux, aimé même par le Maître devant la voie choisie par son serviteur.
Ça ne me suffit pas un corps, une famille, j’ai toujours été attiré au fond de moi par ce royaume, ce ciel ! Que je glisse et que je rejoins ci souvent dans mes visions. Petite récompense noyée dans l’amour.
Je ne laisse pas mon Maître en repos, je suis comme un avion qui signale ses positions à la tour de contrôle. Dans mon cœur j’attends toujours, la douce brise légère de son murmure entourant mon cœur.
Le son de sa voix brille comme une étoile luisante au fond de mon silence. Je contemple comme les lueurs diffuses d’une lampe, et comme le son délicat d’une cloche en cristal, les murmures qui montent dans le temple intérieur. Et voilà qu’il illumine mon âme comme une eau lumineuse dans ce jour qui se lève !
Je peux établir avec sécurité que la contemplation convient à tout le monde.
La contemplation est un processus énergétique contenu dans les gènes, qui se développe dans l’accomplissement au fur et à mesure des exercices.
Il existe suffisamment  d’éléments dans l’être humain pour synchroniser l’interaction nécessaire pour le développement de la contemplation, par la sélection naturelle des énergies des sens.
L’imagerie mentale et les visions sont des processus intentionnels, dont l’adaptation avantageuse pour l’homme dans son effet de progression Spirituelle. Ce mécanisme protecteur de sélection naturelle comme le rêve dans chaque espèce.
C’est le phénomène inter actif et le moteur dans le processus d’immortalité. Retardant la mort et le vieillissement du corps par les énergies de Lumière. Ce mécanisme développé par l’esprit pour combattre l’ennemi naturel, des infections et des accidents des éléments. Il en résulte que l’homme vie de plus en plus vieux.
Les influences de l’imagerie mentale dans la contemplation ou dans les rêves sont équipées d’informations dans nos gènes par la volonté des hommes à vivre plus vieux.
C’est un programme d’information Spirituelle contenue dans l’âme de chaque être, influençant le corps et les éléments dans un mécanisme de défense à la survie du corps et des éléments qui sont d’une vie limité dans le temps.
Ces pouvoirs de contemplation, de vision et de rêve sont des pouvoirs indispensables au prolongement et à la survie du corps et des éléments.
C’est aussi un mécanisme d’énergie d’intellection naturelle qui agit sur la substance et les molécules présentes chez l’homme. Ce sont des ondes magnétiques qui agissent sur les gènes et les cellules pour l’allongement de la durée de vie.
L’activité des ondes psychiques agit directement sur les membranes cellulaires et leur réparation. La volonté constante de l’homme à vivre l’immortalité influence les milliards de cellules que compte notre corps.
Les ondes magnétiques produites par notre activité mentale, améliorent, réduisent et réparent la déchéance des cellules.
La male nutrition agit aussi sur les conséquences de la longévité des cellules. Dans le cas d’une nourriture trop abondante, les ondes magnétiques  psychiques aident à la dégradation des matières nutritives néfastes absorbées par la cellule.
Ainsi protégée, la structure cellulaire aide l’organisme à la fabrication d’élément protecteur de l’A. D. N. Les ondes magnétiques chargées d’informations agissent sur le programme informatique central de la cellule. Les informations produites par l’imagerie mentale retardent la dégradation de tous les constituants essentiels à la vie. Influencent et augmentent le rendement fragile de la structure de la structure cellulaire qui l’empêche de fonctionner.
Je suis parvenu à la conviction que la contemplation, les visions et les rêves influencent le programme de la longévité de nos cellules en augmentant leur volonté fonctionnelle partielle ou complète.
Les ondes magnétiques comblent, enveloppent et protègent les espaces intercellulaires. Empêchent la réaction de certains éléments, dont sont constituées les membranes cellulaires. En particulier de certains radicaux libres qui peuvent provoquer la destruction de toute la cellule.
Ainsi, les ondes magnétiques de l’imagerie mentale, retarde, renforce les informations contenues dans les substances. Stabilisant et empêchant la détérioration des membranes cellulaires. Cette volonté d’immortalité au fil des générations, laisse des traces dans les gènes transmetteurs, augmentant la durée de vie. Tous les phénomènes conduits par l’imagerie mentale sont en relation avec le processus qui vient sans cesse dans ce désir d’immortalité.

mardi 22 novembre 2016

article 237 JE CONTEMPLE MA LIBERTE !

Je vois le minuscule port de Paladru qui abrite quelques petits bateaux.
Méditation

Je suis libre, libre de voyager dans cet univers astral. Mon esprit se libère de son corps, et traverse le tunnel lumineux pour s’élever très haut dans les cieux.
Je suis libre, libre de voyager dans cet univers astral. Mon esprit se libère de son corps, et traverse le tunnel lumineux pour s’élever très haut dans les cieux. Le brouillard de ce début du mois de novembre recouvre le clocher de mon petit village. A travers un espace, je regarde le lac au loin, sur sa surface, brille mille petites étoiles.
Je vois le minuscule port de Paladru qui abrite quelques petits bateaux. Distraction pour les pêcheurs et les vacanciers de l’été. Je me déplace dans ce brouillard qui m’apparaît comme des petites masses d’un blanc cotonneux. Mon esprit les traverse très lentement, et remontent le long de mon corps astral dans un bruitage de grésillement électrique. Je sens me parcourir comme de légères vibrations accompagnées d’une douce odeur qui imprègne mon espace. Cet assemblage éparpillé, de matière anarchique, est comme une immense sculpture informe en perpétuel changement.
Je reste là, suspendu un long moment, avec des yeux gustatifs, secrétant, retenant dans ma mémoire ce souvenir éclatant et permanant. Ces mouvements vus d’en haut me font vivre des aventures comme des petites séances de film, avec leurs histoires que je regarde passionnément.
Pensant à toutes ces merveilles, je m’élève de plus en plus haut, si haut au-dessus des collines, que j’aperçois les rayons du soleil. Prenant de la vitesse, je dépasse quelques oiseaux nocturnes que je distançais.
Soudain, je suis devant l’horloge de mon église, il est quarte heures, et je dois mettre fin à mon petit voyage Céleste.
Je regarde comme si c’était la dernière fois, dans cet univers éternel, ce merveilleux paysage qui s’offre à moi. Tristement, je retourne dans cet homme le cœur encore chaud, que je pénètre calmement avec l’essentiel dans mes yeux !
Mais, je suis comme un commentateur, un observateur au carrefour de la matière entre la vie et la mort. Cette route que doit suivre mon âme vers la lumière, où alors, celle qui serpente aux enfers.
A nous de choisir, entre celle qui nous conduit au bonheur réel, ou celle d’inspiration aux séductions illusoires !
C’est là, la double image que l’homme se fait de lui-même, parce qu’il ne se connait pas. Il exprime sa prise de conscience par rapport aux éléments qui opèrent, et le déchirent dans ce fondement du libre arbitre, mais constructif au regard de la conscience !

LA LUMIERE UNE EAU DE FEU !

Méditation

La contemplation c’est le dialogue du cœur qui fait de moi un vivant spirituel, où le Maître libère l’être de ses chaînes sur la voie de dépossession, et dans le feu de sa puissance. Lieu de l’intime présence, Angélique, accompagnée de sérénité, avec le don de détachement de soi accordé par la grâce limpide, légère, médiatrice céleste ! Elle apporte l’espérance nourricière et l’éveil de la vie. Dans cette blancheur, la couleur du règne de mon Maître, pure, auquel le baptême doit toute sa symbolique. Par l’eau purificatrice, source de vie pour y puiser la force nouvelle ! Elle apporte la régénération corporelle et spirituelle. Symbole de la fertilité, de la pureté, de la manifestation de la vision souveraine des merveilles. L’eau descendue du ciel, véhicule de toute vie, puissance cosmique, breuvage d’immortalité ! Envoyée par celui qui est le Maître de l’eau consacrée ; j’ai soif… !
Elle est libre, la mesure sans attaches qui se laisse couler par la soif de mon Maître, qui est une eau de feu et de justice. Cette eau intérieure, centre de paix et de lumière. Agent de fertilisation pour un cœur bienveillant, et aussi, la soif condamne à mort le nomade insouciant qui brûle au soleil ! Mais la rosée de mon Maître désaltère goutte à goutte, féconde la magnificence de l’eau ; une pluie de printemps qui donne à mon cœur sa croissance. Eau fraîche s’écoulant du ciel, et de la source qui m’abreuve. Mon âme cherche son Maître comme un poussin altéré cherche son eau vive.
Sans mon Maître, mon âme est comme une terre sèche assoiffée qui attend la manifestation de la pluie. Eau mystérieuse qui relève de la sagesse, et dans le cœur du sage l’eau réside. Mon Maître est semblable à une source dont ses paroles ont la puissance du torrent. Il est à la porte de cette source, et l’homme privé de cette eau est comme un vase brisé qui laisse échapper la connaissance ! Amen.

lundi 21 novembre 2016

article 236 UN COEUR DE LUMIERE

                                                celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite De La Lumière, la loi de la liberté des énergies, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité d’énergie
                                  SCIENTIFIQUEMENT
                   « Comprendre la cohérence d’un cœur »
 

L’organe ici n’est pas employé dans le sens biologique ou physique du terme comme pompe mécanique, qui fournit l’oxygène et les nutriments du sang. Mais, comme définition émotionnelle, distinction entre le corps et l’esprit.            
 
Dans de nombreuses situations ou circonstances nous faisons souvent référence à certaines expressions comme :

     * nous donnons du « cœur » à l’ouvrage

     * quelque chose nous tient à « cœur »

     * nous écoutons notre « cœur »

     * nous sommes de tout « cœur » avec…

     * nous parlons à « cœur ouvert »….

L’organe ici n’est pas employé dans le sens biologique ou physique du terme comme pompe mécanique, qui fournit l’oxygène et les nutriments du sang. Mais, comme définition émotionnelle, distinction entre le corps et l’esprit. Nous savons que notre cœur réagit à nos émotions par : la peur, l’angoisse ou la joie. C’est la force rythmique centrale du corps, bio régulateur qui équilibre les composants chimiques.

Chercheurs, scientifique et professionnels de la santé ont réagis en développant les domaines suivants : Psychosomatique, « médecine du comportement » ou la Psychoneuro-immunologie.

Aujourd’hui la recherche a démontré que le cœur n’est pas une simple pompe physique, mais qu’il est très réactif à nos émotions.

Les 40 000 neurones « autonomes » du « cœur » appelé « le petit cerveau du cœur » est aussi l’intelligence intuitive du cœur, sont étroitement connectés dans un véritable système « CŒUR-CERVEAU », voir le site de référence http://coherence-coeur.com/boutique-coherence-cardiaque/, qui informe, forme et assure le suivi des travaux de recherche dans le domaine dans toute l’Europe Francophone. 
Ce qui est intéressant ici c’est de comprendre le comment du phénomène de contemplation.

LA CONTEMPLATION, THEORIE DES CORDES

La méditation et la contemplation rentrent dans la théorie des cordes ! En augmentant la tension du cœur, cette tension provoque une excitation des neurones, celles qui appartiennent au cœur, et c’est suivant les vibrations ou l’excitation émise par les neurones, que s’échappent ou flottent dans l’espace des ondes magnétiques qui peuvent pénétrer d’autres mondes ! C’est pourquoi il a été dit : vous « recevez en héritage Le Royaume qui vous a été préparé (Mat 25, 34)  ».
Et Le Messie Yéshua a confirmé que : « Le Royaume De Dieu Est En Dedans de Nous (Luc 17, 21) ».
Donc, nous pouvons pénétrer d’un monde à un autre, comme un morceau d’une corde qui s’ajoute pour former une seule corde, ou, dans le cas contraire se diviser en deux cordes !
Ainsi, l’émission d’une même longueur d’onde se rejoigne dans un même monde, suivant l’intensité de l’émission de l’onde particulaire !
Le chemin de l’onde magnétique dans l’espace temps, vibrant dans l’accélérateur temporel provoqué : soit par un bien, ou soit par un mal intense, détermine le lieu atteint dans la contemplation ! Se sont des ondes gravitationnelles émissent à différentes fréquences ou «  résonances », (voir la théorie des cordes selon Edward Witten).
L’analogie joue ici un rôle majeur car elle permet d'imaginer comment, à l'intérieur de ces cordes ou de ces ondes, où « au cœur de la contemplation » on peut voyager dans des mondes aux dimensions différentes !
Le monde scientifique converge vers l’existence d’une théorie universelle des cordes, donc si elle existe Dieu est cette théorie. Car l’homme est une masse particulaire énergétique, qui rentre dans le cadre de l’univers, dans une suite infinie d’énergie partielle, qui s’affirme dans un ensemble de lois décrivant le fonctionnement de l’univers, et tous laissent à penser qu’il y a bien une théorie unifiée !
Si, dans cette théorie unifiée les hommes sont libres d’observer l’univers, et d’en tirer ses propres conclusions logiques à partir de ce qu’ils voient De Lumière, donc cette théorie unifiée est capable de déterminer nos actions, ainsi que l’aboutissement de notre recherche la concernant !
Il faut savoir que la théorie ou le principe d’incertitude, n’existe que dans notre libre arbitre. Car, « celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite De La Lumière, la loi de la liberté des énergies, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité d’énergie (Jacques 1, 25) ». 

dimanche 20 novembre 2016

article 235 UN MONDE INVISIBLE S'OUVRE A MOI !

Les perceptions de mes neurones qui s’entrechoquent, libèrent une énergie d’atome libre dans mon cerveau. Elles m’agitent comme ils se doivent. Les perceptions de mes neurones qui s’entrechoquent, libèrent une énergie d’atome libre dans mon cerveau. Elles m’agitent comme ils se doivent.
Le film invisible qui se déroule écarte le voile, laisse apparaître la voie tracée d’avance. L’ombre qui m’obscurcit, s’évanouit.
 Je vois des êtres de l’autre côté qui m’attendent de tout temps. Je suis souvent rempli d’étonnement, d’admiration.
Dans la solitude je contemple, attentif pour percevoir le monde où je vais ; les vivants de l’invisible, les lieux d’après la mort !
 Mon guide est là. Ses pensées comme des signaux, traversent le corps de mon esprit. Pendant mon trajet je lui remets ma vie.
 La ville où je vais est bien réelle, elle m’attire comme un aimant, c’est le grand bleu. Les maisons flottent au dessus des campagnes d’un vert lumineux, aux fleurs multicolores. Il n’y a ni parkings, ni véhicules, ni ponts, les êtres se déplacent à la vitesse du vent. Ce n’est pas une ville comme une autre, elle-même a le pouvoir de voyager !
 Je marche, non, je glisse au dessus des prairies. Les arbres aux nombreux fruits brillent comme des diamants. Elles attirent mes pensées, m’enveloppent de leur force comme des bras. Leurs grâces et leurs beautés me remuent le cœur.
Je traîne à contempler dans l’admiration. Pourtant, je m’y rends chaque jour régulièrement. Je trouve toujours une raison d’y aller. Comme un rêve que je m’empêche d’oublier.
 La pensée est une liberté fondamentale, elle vole où elle veut ! Elle ne se laisse jamais oublier. Dans son passage il y a toujours quelque chose qui demeure.
 C’est pourquoi je n’ai plus qu’à écrire, le voyage de mon au-delà ! Ce n’est pas une fiction éloignée de mon témoignage et de la vérité, ni une composition de mots provisoires. Cette vision préexistante ne m’a donné aucune peine à la trouver !
 Les ondes cérébrales émises par les neurones, me jette dans les quatre sens du silence, et me font pénétrer dans la contemplation. 
 Mon esprit voyage, transporté par ce vaisseau spatial intérieur qu'Est La Lumière, qui me conduit dans l’espace au frontière de l’infini. Mes neurones, matières à produire la conscience, m’ont fait rencontrer L’Eternité et L’Humanité au-delà de Ce Monde.
L’Eternité Veille sur L’Humanité, en la reproduisant sur une multitude de planètes. Humanité aux différents futurs !
 
Je vois Un Nouveau Monde, Un Nouveau Ciel, et une nouvelle civilisation avec des transporteurs à anti-matière. Et des Anges voyageant par la téléportation, semblent glisser au bord d’une immense vallée lumineuse, ils me font découvrir L’Amour au voyage de l’impossible.
Je ne me lasse pas de les regarder, tant ils sont beaux dans leur sagesse, avec leur regard enflammé et leur visage plein de douceur.
J’aime aussi regarder leurs yeux aux cils retroussés, qui brillent comme des lampes. Je les admire, non sans me rendre compte qu’ils sont si Bons, si Purs, avec leur joli vêtement d’un blanc éclatant, les cheveux blonds, la peau brillante, des couleurs aux joues et des yeux ronds d’un bleu lumineux. Je sens même, une odeur caressante accompagnée d’un parfum qui pénètre mes poumons.
C’est le mystère que j’aime aussi pour ces couleurs sorties de ces profondeurs que tout éblouit. Pour ces odeurs et pour ces chants sous la voûte Céleste aux Lumières éclatantes.
Dans ma tête j’entends les battements de mon cœur. Je suis bien avec eux. Absorbé par ma contemplation, je reste sourd aux bruits du Monde.
Sans contemplation, je ne saurai jamais rien des attentions merveilleuses sur d’innombrables visions, avec l’admiration d’ailleurs. On s’étonne de se voir exister dans Ce Monde parallèle De Lumière comme un être naturel !
J’inspecte hors de mes sens, et je mets ma pensée en évidence, car le visiteur que je suis, est regardé dans son aura dont la couleur change suivant mes humeurs, de l’obscur au plus dorée.
C’est ainsi que je pénètre sur le chemin de la communion, sous le regard de l'être de Lumière. Un chemin éclairé, dedans, si loin de toutes choses pour pouvoir observer ma route, sous des rayons chauds qui billent musicalement, je retourne dans mon corps avec le joli son produit par des petites étincelles en mouvement !

article 234 LE SECRET DE L’AME

Chaque être vivant utilise cette énergie extérieure provenant du cosmos.
Méditation

Les molécules cellulaires sont animées par les ondes de plasma, qui apportent aux molécules de la cellule une certaine quantité d’énergie, et qui émettent des particules de lumière que l’on appel Photon.
Les molécules cellulaires sont animées par les ondes de plasma, qui apportent aux molécules de la cellule une certaine quantité d’énergie, et qui émettent des particules de lumière que l’on appel Photon.
Chaque être vivant utilise cette énergie extérieure provenant du cosmos. Lorsque le corps utilise cette énergie, associée à son propre magnétisme, une substance lumineuse en émane, que l’on nome « Aura ».
Chaque corps humain ne peut pas émettre avec exactitude la même couleur d’aura. Car cela dépend de notre propre fréquence énergétique. Selon les ondes émises qui correspondent à des théories énergétiques très précise.
Cette énergie individuelle et particulière est aussi une intelligence chargée de force cosmique. On l’appelle une âme.
Chaque monde spatial ou interplanétaire à un champ magnétique qui diffère. Lorsque l’âme énergétique se libère du corps, elle utilise les lignes de champ magnétique correspondant à la même fréquence contenue dans les ondes magnétiques de plasma.
Ainsi précipité dans le monde astral, l’âme est allumée de son énergie de couleur, particule de lumière que l’individu a développé durant toute sa vie, dans la composition atomique plasmatique que le corps a utilisée.
C’est ainsi que chaque âme énergétique est de source et de champ magnétique différent. Elle est attirée par un champ magnétique correspondant à un plan astral et à l’échelle de la galaxie. Un champ de force agit sur la vitesse des ondes électriquement chargées.
Les âmes énergétiques forment des bandes de lumière ou des bandes d’aura. Par analogie cela correspond à la lumière « aurorale » que l’on observe dans l’hémisphère nord et l’hémisphère sud.
Certaines âmes sont piégées dans les mondes chargés de magnétisme intense négatif. Elles sont ralenties et emprisonnées par les particules terrestres négatives. Ce sont les fameuses âmes qui errent sur la terre !

samedi 19 novembre 2016

article 233 LE MONDE DE MON MAITRE

La pensée magnétique moléculaire est formée de densité et de fréquences diverses.
Méditation

J’ouvre mon esprit, je me laisse absorber, imprégner par la pensée du « sur-moi » ; mon Maître ! Cette pensée formée de molécules magnétiques, provoquant dans mon monde intérieur des images aux merveilleuses couleurs.
Je me suis installé là, où personne ne peu me déranger. Je ferme les yeux, je laisse mon subconscient s’imprégner de Cet Amour qui me lie à l’autre Monde. Les frissons qui me parcourent, me réchauffent.
Dans cette contemplation ma pensée coule comme un sillage liquide dans la lumière ! J’ouvre mon esprit, je me laisse absorber, imprégner par la pensée du « sur-moi » ; mon Maître ! Cette pensée formée de molécules magnétiques, provoquant dans mon monde intérieur des images aux merveilleuses couleurs.
C’est par elle que nous sommes reliés aux univers !
La pensée magnétique moléculaire est formée de densité et de fréquences diverses. Notre corps produit de l’électricité à cause des métaux, des molécules de carbone, de l’eau et produits chimiques tels que le magnésium, le potassium. Leurs combinaisons produisent un courant électrique. Et au niveau du « cœur » l’activité des molécules est plus grande, et les ondes qui sont émises, peuvent être à la fois récepteur et émetteur, selon la fréquence pour mettre en contact l’esprit avec le sur-moi ; mon Maître !
Suivant la théorie des cordes, si vous n’êtes pas dans la bonne fréquence vous serez relié à un autre univers que celui du Maître. Il n’y a pas de Ténèbres Dans La Véritable Lumière parce qu’elle brille déjà dans mon Maître ! 
C’est parce que vous désirez Cet Amour que Le Maître vous choisi par Sa Grâce !
Je vous écris parce que je connais Le Maître qui Habite En moi. Ce Trésor Précieux qui Habite votre « cœur », est la clef ultime pour pénétrer Dans Ce Monde invisible Des Merveilles !
C’est pourquoi le prophète dit : « édifiez-vous vous-même sur votre très Sainte foi (Jude 1, 20) », « à Cause de La Vérité et de L’Amour qui demeure en nous (2 Jean,V 1) », Le Maître qui Est En nous, « si nous savons qu’Il nous écoute, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous possédons ce que nous Lui avons demandé (1 Jean V 15) ».
Je prie pour remplir avec les Saints la coupe d’or ! Pour que l’homme Saint puisse se fortifier, pour qu’il soit fidèle jusqu’à la mort, et qu’il soit vainqueur au dernier jour, afin que dans sa gloire le Maître intérieur lui donne à manger de l’arbre de vie qui est dans son paradis !